Thursday, November 4, 2010

Be Still

3/22/10 Je veux mettre mes pensées sur papier, mais je pense trop vite d’avoir la patience d’écrire, alors on va taper aujourd’hui. J’ai commence une ère nouvelle dans ma vie récemment. C’est que des idées spirituelles m’ont fort frappe, et je dois recréer la manière dans laquelle je vois le monde. J’ai toujours eu une idée sur la raison d’être, mais maintenant plus des détailles se sont présentées devant moi pour que j’aille une image plus complète… J’étais un homme d’environs trente-cinq ans, assis sur une chaise dans une cabane très simple. Il était évidemment une période pendant le 19 eme siècle, et il fallait faire un voyage. Ma pie a été rompue, et sans un chasseur, ma famille, qui consistait de ma femme et sa mère, ne survivrait pas. A présente, l’entité de ma femme s’appelle Pamela. Elle est ma meilleure amie, et sa mère est, une fois encore, sa mère. Ames gémeaux : Pam est sans doute cette entité dans ma vie—je me souviens quelques détailles d’une existence antérieure avec elle et sa mère, et la connexion entre nous est tel qu’on s’est reconnue l’une a l’autre immédiatement a l’âge de deux ans. On a toujours le même type de problème dans la vie, soit le chômage ou les petits amis. On est censé à s’aider rester sur le bon chemin… c’est sur. La maturation des sentiments : J’ai parfois des problèmes en contrôlant mes sentiments même si je sais qu’ils sont injustes ou peut être irrationnels… Je suis arrivée à un autre niveau de ma conscience après une méditation qui a duré juste 5 minutes- la révélation autrefois qu’on a besoin d’accepter chaque personne (nous-mêmes inclus) et de les aimer spécialement quand ils montrent leurs fautes si on veut transcender les négatifs sentiments humains. Je me suis aussi rendue compte que maîtriser les sentiments est le seul moyen de continuer de croître spirituellement. Il faut apprivoiser la bête humaine avant de s’unifier avec l’essence qui nous connecte l’un à l’autre. Mais comment peut-on nier cet urgent besoin émotionnel dans la vie quotidienne d’agir avec la basse nature plutôt que l’esprit ? Je n’ai jamais eu l’expérience d’avoir deux sentiments en conflit où je savais lequel était correct et je ne pouvais pas m’y comporter conformément. Aujourd’hui c’est Novembre, et ce qui est drôle est que je continue à apprendre cette leçon de la maturation des sentiments, ou peut être c’est plutôt le calme et l’état d’avoir du control sûr les pensées. Suis-je seule ? Impossible. Mais il y a quelques mois, j’ai eu la chance de reconnecter ma conscient avec quelque chose perdue—j’ai commencé à entendre quelqu’un répondre. Dans les situations ou j’essayais de calmer ma jalousie ou de mettre un distance entre mes sentiments et moi, quelqu’un me conseillait. Ce n’était pas comme la voix de ma mère ou mon père, mais comme une voix silencieuse qui dominait mes pensées, et qui me donnait la bonne réponse que je cherchais. La dernière fois j’étais en train de poser la question, « comment peut-on maîtriser ces pensées véreux quand ils viennent ? » Sans une seconde d’hésitation, la réponse m’a envahit l’esprit, et pour ma part je la partage avec toi, lecteur : « Be still. » Traduction : Si l’on arrêt l’écoulement des pensées, le présent soulage la douleur basée sur les soucis pour le futur et la mémoire du passé. Soit ange ou soit esprit, c’est un être qui sait bien comment guider les gens. J’écoute, cher ami, j’écoute.

Wednesday, November 3, 2010